Bienvenue sur le site "A la recherche de l'oiseau bleu... etc."
J'y présente quelques-unes de mes photographies d'oiseaux et de la nature, principalement dans la ville du Crès (département de l'Hérault), mais pas uniquement. Bonne promenade.
Gérard Duvert


A la recherche de l'oiseau bleu

Petite chronique de la nature cressoise


Chez les animaux, la couleur bleue est relativement rare car elle n'est pas produite par des pigments, comme pour le rouge, le jaune ou le brun, mais elle est le résultat d'un phénomène optique de diffusion de la lumière sur la surface de la peau ou des plumes.
Si je vous dis qu'il existe au Crès un oiseau entièrement bleu, tantôt visible, tantôt invisible au gré de son humeur, vous n'êtes pas obligé(s) de me croire. En effet, ce n'est qu'un phénomène "extraordinaire" sorti de mon imagination. Mais l'absence de preuve de l'existence de cet oiseau bleu ne constitue nullement une preuve de son inexistence. A méditer.
Cette quête de l'improbable oiseau bleu à travers Le Crès n'est qu'un prétexte. Elle révèle une grande variété de la faune et de la flore pour une superficie relativement modeste de la commune, moins de 6 km².
Les photos sont classées des plus récentes aux plus anciennes.
  



17 juin 2018
Héron pourpré
Première rencontre avec un magnifique héron pourpré qui survole le Salaison. Moins fréquent que le héron cendré, son plumage permet de le reconnaitre facilement et ses pattes sont plus longues.





13 juin 2018
Quand le Salaison sort de son lit
Les fortes pluies de l'avant-veille ont fait sortir le Salaison de son lit, comme le montre l'herbe couchée sur les berges. Le fossé situé entre le parking du lac et le Salaison avait été récemment nettoyé et recalibré. Il a récupéré une grande quantité du sable entreposé sur le parking pendant les travaux d'aménagement.







4 juin 2018
Course poursuite dans les airs
On utilise parfois des rapaces pour faire fuir des goélands trop nombreux et indésirables. Ici c'est l'inverse. Ce milan (royal ?) a peut-être approché d'un peu trop près un jeune goéland. Poussant de grands cris, un adulte, accompagné de trois ou quatre autres goélands qu'on ne voit pas sur la photo, chasse l'intrus. Mettant à profit son agilité et sa vitesse, le goéland est parvenu à rattraper et à frôler le milan qui a pu s'éloigner en prenant de l'altitude, porté par des courants ascendants.





30 mai 2018
Orobanche
Récontrée sur les berges du Salaison. L'orobanche est une plante parasite sans chlorophylle qui dépend entièrement de la plante-hôte pour ses éléments nutritifs. Il en existe 150 espèces. Celle-ci me semble être l'orobanche du trèfle ou petite orobanche (orobanche minor), l'une des plus communes.





10 mai 2018
Passerelle improvisée sur le Salaison
En aval du pont de l'Avenue des Baléares, "Le petit pont de bois, qui ne tenait plus guère que par un grand mystère", comme le dit la chanson d'Yves Duteil.





6 mai 2018
A la recherche de l'oiseau jaune
Il est presque aussi difficile à photographier que l'oiseau bleu. Bel oiseau jaune de la taille d'un merle, aux ailes noires et au bec rouge, le loriot d'Europe fréquente, d'avril à août, les plus hautes branches des plus grands arbres des berges du Salaison. Il n'est pas aisé de l'apercevoir au milieu des branches et des feuilles, mais il est facile à localiser lorsqu'on a mémorisé son chant et son cri.





6 mai 2018
Tulipier de Virginie
Un arbre magnifique qui porte des centaines de fleurs ressemblant à des tulipes ? Oui, il en existe un au Crès, au bord du lac, près de la "plage". C'est le tulipier de Virginie ou liriodendron tulipifera.







5 mai 2018
Nuée de cigognes
En fin d'après-midi, très haut dans le ciel, environ quatre-vingts cigognes tournoient dans le ciel, se laissant porter par les courants ascendants vers leur lieu de migration.







26 avril 2018
Arrivée des migrateurs
Après l'hirondelle rustique, puis l'hirondelle des fenêtres, la huppe fasciée et le martinet qui sont arrivés quelques jours plus tard, c'est au tour du loriot, reconnu par son chant si mélodieux et caractéristique sur les berges du Salaison, et le rougequeue à front blanc, aperçu près d'une habitation, de s'installer sur la commune pour la nidification.
Pas de photos ce jour-là.



26 avril 2018
Poisson rouge
Un poisson rouge dans le Salaison sous le pont de l'avenue des Baléares ! Si les poissons gris deviennent rouges, pourquoi les oiseaux bruns ne se transformeraient-ils pas en oiseaux bleus ?





24 avril 2018
Premiers canetons
Sous la surveillance de leur mère, les premiers canetons de l'année cherchent leur nourriture au bord du lac.





17 avril 2018
Coronille et arbre de judée
Un air de printemps au bord du lac lorsque les sentiers du versant sud s'illuminent de jaune et de mauve avec la coronille et l'arbre de Judée.





1er avril
Première hirondelle
Ce n'est pas un poisson, mais la première hirondelle, une hirondelle rustique ou hirondelle des cheminées, reconnaissable à sa queue fourchue et à sa gorge rouge. Elle est censée annoncer le printemps ! Si l'oiseau bleu est migrateur, j'aurai peut-être des chances de le croiser dans les prochaines semaines. A suivre.





28 mars 2018
Ragondins dans le Salaison
Un couple rencontré dans le Salaison, en direction du Mas du Pont. L'un deux transporte une branche de lierre, comme un trophée. Le ragondin est originaire d'Amérique du Sud. Il a été introduit en Europe au XIXème siècle pour l'exploitation de sa fourrure.





28 mars 2018
Débroussailleuse géante
Des dizaines d'arbres coupés, comme si une débroussailleuse géante était passée par là, ne laissant que les troncs des pins coupés à un mètre de hauteur. Qu'on se rassure, ces arbres étaient déjà morts, brûlés dans l'incendie du 5 août 2016, près du chemin de Navitau.





19 mars
Marteau piqueur au sommet d'une branche
Non loin du lac, première rencontre avec le pic épeichette, le plus petit des pics d'Europe, repéré par le bruit caractéristique de son bec frappant les arbres. Il s'agit ici d'une femelle, car le mâle a une calotte rouge sur la tête.





2 mars 2018
Le Lac du Crès sous la neige
Neige sous le soleil. Un moment rare qu'il ne faut pas tarder à immortaliser avant la fonte de la neige.





1er mars 2018
Etrange trace dans la neige
Cette énorme empreinte, inhabituelle au bord du lac, a-t-elle été laissée par l'oiseau bleu, sorti à la recherche de nourriture ?





28 février 2018
Pinson des arbres sur la neige
Les automobilistes n'ont pas été les seuls à être surpris par les chutes de neige mémorables qui ont blanchi la région. De nombreux oiseaux n'avaient jamais vu la neige et l'ont découverte ce jour-là. Peut-on s'y poser sans danger ? Où se cachent les graines, fruits et insectes dont j'ai grand besoin pour me nourrir ?





18 février 2018
Canards sur l'île du lac
A la recherche d'un endroit au calme, quelques couples de canards se sont installés sur l'île du Lac du Crès.





11 février 2018
Quand l'île redevient une île
Les précipitations de ce début d'année ont fait remonter le niveau du lac. On peut le comparer avec la photo du 6 janvier. "L'île aux canards", entourée d'eau de toutes parts, a retrouvé sa tranquillité. Les canards et peut-être l'oiseau bleu, pourront bientôt y nicher.







11 février 2018
Tronc d'arbre bloqué
Après les pluies de début février, un morceau de tronc d'arbre s'est retrouvé coincé entre les plots en béton qui permettent de traverser le Salaison.





11 février 2018
Etoiles de glace
Ces étoiles fines comme des lames de couteaux sont apparues après le dégel d'une couche de glace sur un bassin de rétention des eaux pluviales bordant le Salaison.





4 février 2018
Le principe de parcimonie
Devinette. Je vous propose quatre solutions pour expliquer comment ce sapin a atterri à cet endroit, à une cinquantaine de mètres de la déchèterie.
  1. Comme chaque année, un mois après son passage pour les cadeaux, le Père Noël ramasse les sapins qui encombrent les salons et, du haut de son chariot, les déverse dans les bennes "végétaux" des déchèteries. Visiblement, il a raté sa cible.
  2. Cette variété de sapin a des racines plates en forme de croix. Celui-ci a été déraciné par le vent.
  3. L'oiseau bleu a dérobé ce sapin chez un Cressois pour le planter dans la forêt et y faire son nid. Mais, il était trop lourd pour lui et il a dû l'abandonner en route.
  4. Le propriétaire de ce sapin a voulu le déposer à la déchèterie, mais celle-ci était fermée. Il l'a laissé devant le portail et des enfants l'ont traîné jusque-là.
En face d'un tel choix, on peut appliquer le principe de parcimonie (appelé aussi rasoir d'Ockham) qui incite à ne pas complexifier inutilement ce qui n'a pas lieu de l'être :
"Quand on dispose de plusieurs thèses en compétition qui permettent de prédire exactement les mêmes choses et qu'on ne peut les départager, la plus simple est la meilleure... jusqu'à preuve du contraire."
Et donc ... ?





30 janvier 2018
Amandier en fleurs
Sur les berges du Salaison. La floraison précoce de l'amandier (Prunus dulcis) annonce la fin prochaine de l'hiver.





28 janvier 2018
La lampe d'Aladin
Un matin d'hiver en aval du pont des Passes. Les premiers rayons de soleil soulèvent un voile de brume au-dessus des eaux froides du Salaison. Un filet de vapeur ou de fumée semble s'élever dans les airs. Comme si la lampe d'Aladin, gisant au fond de la rivière, venait d'être frottée. En sortira-t-il un génie ? A moins que ce ne soit l'oiseau bleu.





24 janvier 2018
Double rencontre avec la civilisation
Au gré des incivilités et des courants, la bouteille en plastique a fait une halte juste au-dessus de la bouteille en verre. Quelques jours plus tard, après une forte pluie, la bouteille en plastique s'en est allée polluer un autre endroit du Salaison et finira peut-être un jour sur l'étang de l'Or. Impuissante, la bouteille en verre l'a laissé partir sans pouvoir la retenir. Elle habite toujours à la même adresse.





21 janvier 2018
Nouvelle apparition de l'oiseau bleu ?
Magnifique sous la lumière de janvier, il était perché sur une grosse branche au bord du Salaison. Quelques secondes magiques ! Mais le bleu s'est peu à peu estompé pour laisser place à un blanc éclatant. L'oiseau bleu se cache-t-il sous les plumes d'une aigrette garzette ? A moins que mes yeux, éblouis par le soleil ne m'aient joué un vilain tour.
Habituellement l'aigrette garzette pêche au bord du lac. C'est la première fois que je la croise près de la rivière, sans doute à la recherche d'un peu de calme. (Pour voir l'aigrette garzette, survolez l'image avec la souris ou cliquez dessus).





21 janvier 2018
Eboulis à la cascade du lac
Le niveau du lac étant très bas, la cascade qui le surplombe a été arrêtée depuis quelques mois. L'absence d'eau laisse les rochers à nu et permet de découvrir qu'une partie de la paroi de la cascade s'est effondrée. Comme le panneau l'indique : "Cascade Danger Chute de pierres".





10 janvier 2018
Le lac après la pluie du 8 janvier 2018
Après les fortes pluies du 8 janvier le niveau du lac est monté d'une vingtaine de centimètres, mais c'est loin d'être suffisant pour qu'il retrouve son niveau habituel.





8 janvier 2017
Petite rivière devenue grosse
Après une période de sècheresse exceptionnelle en 2017, un premier épisode de fortes pluies de type cévenol. Plus de 120 mm d'eau au Crès ! Le Salaison est resté sage comme en témoignent ces photos. Le pont des Passes n'a pas été submergé. Le passage à gué situé au bas de l'Avenue des Cévennes a joué son rôle et la rivière n'a pas débordé.







6 janvier 2018
Le niveau du lac au plus bas
L'année 2017 a été particulièrement pauvre en précipitations. J'ai relevé 420 mm d'eau au Crès contre 800 mm en 2016 et 780 mm en 2015. Le déficit a commencé en mai. De mai à décembre 2017 il n'a plu que 164 mm d'eau contre 600 en 216, soit près de quatre fois moins.




Suite : 2017  |  2016  |  2015 et antérieur


Plan du site